top of page
  • Photo du rédacteurEmilie RIBO

Et si le graal que représente l’équilibre pro/perso était finalement dépassé?

Dernière mise à jour : 5 mars 2023

Alors, mythe ou réalité ? Plutôt "vie pro/vie perso" compartimentées ou décloisonnées?





Je décide aujourd’hui de m’attaquer à un sujet qui revient encore très souvent, et cela malgré l'arrivée massive du télétravail et des jobs “full remote”, tant dans des discussions entre ami(e)s, que lors de conférences en entreprises ou encore de séances de coaching individuel… cet eldorado qu’est supposé être “l’équilibre vie pro-vie perso”.


Dans une enquête d’Universum de 2018, le « work / life balance » arrivait en tête des objectifs de carrière les plus importants, devant la stimulation intellectuelle, le fait de servir une cause, ou encore de manager.

Alors mythe ou réalité ? Toujours d’actualité ou dépassé par nos nouvelles modalités de travail post-covid ?


Il convient de commencer par essayer de définir ce fameux équilibre "vie pro/vie perso" et c'est là une tâche non évidente ni allant de soi, et cela pour de nombreuses raisons :

  • Cette notion d'équilibre varie énormément selon chacun(e) et aussi au cours de notre vie (ex: arrivée d'un enfant, déménagement, changement de job et de responsabilité, problèmes de santé, manque d'effectifs...)

  • La vie est un perpétuel mouvement, dans lequel l'équilibre ne cesse de fluctuer (ex: conditions de travail pré/pendant/post covid)

  • L'équilibre ne peut pas être vue comme un objectif en soi, une arrivée, mais plutôt comme un chemin à parcourir et au cours duquel de nombreux ajustements seront nécessaires (ex: enfant malade, urgence pro, opportunités pro, coup de fatigue...)

  • Nous sommes une seule et même personne, que ce soit dans les sphères pro et perso, et la scission entre les deux peut être contre productive , voire même aliénante (ex: l'école m'appelle sur mon lieu de travail pour me demander de récupérer mon enfant malade ou je ramène à la maison mes interrogations suite à une réunion qui ne s'est pas déroulée comme je l'espérais)

  • La démocratisation du télétravail et l'hyper connexion rendent la frontière vie pro-vie perso de plus en plus floue, voire inopérante

  • La dichotomie vie pro-vie perso ne prend pas en compte la complexité de nos domaines de vie (vie pro, réseautage, vie de couple, vie de famille, vie sociale, temps pour moi...)


Et si finalement, cette recherche d’équilibre vie pro-vie perso pouvait se traduire comme suit :

La recherche de nos propres modalités à l'instant t pour mener une vie équilibrée, harmonieuse et épanouissante.

Ainsi, et même si les modalités de cet équilibre restent propres à chacun(e), j'ai à coeur de vous partager quelques pistes pour vous permettre de commencer à cheminer vers vos propres modalités d'équilibre, et in fine poser le socle d'une vie épanouie et épanouissante :

  • Partir de soi et de ses besoins -> qu'est-ce qu'il me manque aujourd'hui dans ma vie ? A quoi/qui aimerais-je consacrer plus de temps ?

  • Considérer ses valeurs comme de vraies boussoles de vie -> si une de mes valeurs est l'apprentissage, comment puis-je la nourrir aujourd'hui via mon travail, mes activités, mon réseau ? Quelle activité aurais-je envie de commencer ou reprendre pour nourrir cette valeur ?

  • Le temps n'étant pas infini ni illimité, si vous souhaitez faire de la place dans votre vie à une nouvelle activité ou un nouveau rituel, à quoi pouvez-vous renoncer ou comment pouvez-vous ré-organiser votre journée ? -> utiliser la Matrice d'Einsenhower pour améliorer votre productivité

  • Le déséquilibre "vie pro/vie perso" peut aussi être alimenté par un syndrome du (de la) perfectionniste qui met le même (très haut) niveau d'exigence dans l'intégralité des tâches et actions que vous accomplissez -> combien de temps consacrez-vous à la préparation et à l'animation de réunions pour vos équipes ou vos clients vs le temps consacré à la préparation et à l'organisation de votre week-end ou de vos prochaines vacances en famille ?

  • Cette recherche d'équilibre de vie est un chemin en perpétuel mouvement, il est donc clé d'accepter de l'interroger et de l'ajuster en permanence

  • Parce-que nos besoins et ressentis évoluent sans cesse, osez tester, expérimenter, modifier et re-modifier pour trouver votre propre équilibre à l'instant t

  • Accepter et chérir l’étanchéité de ces différentes sphères pour construire pas à pas votre propre modalité d’épanouissement (commencer sa journée de travail plus tôt pour s'octroyer une séance de sport à 11h ou récupérer les enfants à l’école et accepter retravailler en soirée si besoin…)


Toute cette démarche vers les modalités de votre propre équilibre peut s'avérer impossible, voire vaine, dans les situations où un déséquilibre important vous prend beaucoup d'énergie et vous empêche de réaliser ce travail de fond. Que faire alors ?


Savoir naviguer entre pragmatisme et quête de sens pour mener une vie équilibrée et épanouissante.

Et oui, si dès aujourd'hui et à la lecture de cet article, vous avez identifié un cailloux dans votre chaussure et que vous souhaitez retrouver un équilibre plus satisfaisant, voici une grille de lecture très pragmatique que j'ai envie de vous proposer :

  1. Ai-je identifié un déséquilibre ? Si oui, dans quel domaine de vie ? (ex: je me sens débordée et j'ai le sentiment de manquer de temps pour moi -> j'aimerais retrouver du temps en semaine dédié à mon bien-être)

  2. Quel est mon objectif ? De quoi ai-je envie à la place ? (ex: réussir à positionner deux séances de sport chaque semaine)

  3. Comment puis-je optimiser l'organisation de mon temps ?

    1. automatiser les tâches récurrentes

    2. prioriser (ex: qu'est-ce qui est important, urgent et ne peut être réalisé que par moi?)

    3. déléguer (ex: qu'est-ce qui est important, urgent et peut être délégué ou sous-traité?)

    4. savoir dire non (ex: qu'est-ce qui n'est pas important ?)

    5. identifier mes éventuels mangeurs de temps (ex: réseaux sociaux, emails traités au fil en continu...)

  4. Test & Learn -> je teste cette nouvelle organisation et je m'autorise à ajuster à tout moment si ce n'est pas encore pleinement opérant au regard de l'équilibre recherché.



Et vous, vous en êtes où ? D'autres exemples de cailloux dans la chaussure à partager?

Alors, plutôt domaines de vie étanches entre eux ou pas ? Plutôt organisation cadrée ou flottante ? Ressentez-vous le besoin d'un ré-équilibrage ou d'un ajustement ? Si oui, comment vous y prenez-vous ?



Commentez, Partagez, et Prenez le temps de VOUS écouter.

Pour en savoir plus, en discuter ensemble ou effectuer un travail sur ce chemin, contactez-moi :)


62 vues0 commentaire
bottom of page