top of page
  • Photo du rédacteurEmilie RIBO

Et si nouvelle année rimait avec pouvoir de l'intention ?

Dernière mise à jour : 18 janv.

Vous aussi, vous hésitez encore entre rédiger une liste à la Prévert de résolutions dans tous les domaines de votre vie à la fois et accueillir cette nouvelle année avec ce que vous êtes et telle que vous êtes ici et maintenant ?



J'ai longtemps hésité avant de prendre ma plume sur ce sujet assez éloigné de mon champ d'étude autour du bien-être au travail, mais la question revenant si souvent dans mes accompagnements de ce début d'année, que j'ai finalement décidé de m'emparer du sujet avec vous.


Je me suis d'abord interrogée pour essayer de comprendre pourquoi ce sujet occupait tant de discussions de début d'année et suscitait autant de débats. Je crois que nous aspirons tou.te.s à devenir une meilleure version de nous-même, en venant corriger, rectifier ou modifier un comportement automatique qui ne nous convient pas ou plus, ou encore en prenant une décision importante pour soi, telle que changer de job, mettre fin à une relation non épanouissante ou encore déménager.


Seulement 12%* d'entre nous disent tenir leurs bonnes résolutions

*Etude menée par le professeur Richard Wiseman de l'université d'Hertfordshire (UK) auprès de 3.000

volontaires.


Si sur le papier, la promesse semble bien tentante et motivante, pourquoi sommes-nous alors si nombreux.ses à ne pas parvenir à maintenir nos bonnes résolutions, et cela dès les premières semaines de l'année ? S'il y a nombreuses raisons singulières et spécifiques pour expliquer ce phénomène, il y en a trois, que je retrouve régulièrement dans mes accompagnements, et qui sont inhérentes à notre nature humaine :


1.le syndrome du.de la perfectionniste ou notre "moi ambitieux et valeureux" de début d'année qui ne laisse pas de place aux compromis, et s'engouffre dans une représentation trop dualiste du "tout ou rien", laissant zéro place aux pas de côté et ou à l'écart (ex: je me suis engagée à lire 10 pages chaque jour, je ne l'ai pas fait hier et avant-hier, je ne suis bonne à rien, ça ne sert à rien, j'abandonne)


2.le système de récompense non activé, pourtant clé pour maintenir un effort sur le long terme via la libération de dopamine (hormone du plaisir), nécessaire à l'ancrage d'un nouveau comportement à travers la mémorisation d'un stimulus agréable (ex: la récompense pour avoir dérouler son tapis de sport deux fois cette semaine)


3.l'inévitable changement, imprévisible et inhérent à nos vies (ex: je m'étais engagé.e à reprendre une activité créative en allant à la poterie tous les mercredis soirs, mais le cours du mercredi n'a plus lieu, je suis donc contraint.e de renoncer à cette bonne résolution)


Plutôt que de cristalliser sur toutes les raisons qui pourraient nous mener à échouer, je vous propose de changer de paradigme et de quitter celui des bonnes et grandes résolutions, parfois trop ambitieuses voire même contraignantes et culpabilisantes, pour rejoindre celui de la résolution, ou plutôt de l'intention pour votre année.


"Pour parvenir à tenir ses bonnes résolutions, le mieux est de n'en prendre qu'une." Sophie Achard

*Sophie Achard est psychologue, spécialisée sur la question de la motivation



Comment vous le savez, j'ai toujours à coeur de vous partager un chemin de réflexion pour vous confronter au concept présenté et vous permettre d'identifier ce qui pourrait être renforcé et/ou modifié dans votre fonctionnement actuel... Aujourd'hui, je vous partage donc quelques astuces pour vous aider à ancrer votre intention pour cette année, votre seule et unique résolution :


1.Définir son intention :

  • s’offrir un temps d’introspection pour établir le bilan de cette année passée en vous posant ces questions : Qu’est-ce qui m’a mis en joie sur cette année passée ? De quoi suis-je fière ? Qu’ai-je réussi à accomplir ? Où ai-je rencontré le plus de difficultés ?

  • se connecter à un résultat attendu plutôt qu’à un objectif parfois trop rigide (ex: Je souhaite me sentir bien dans mon corps vs je veux perdre 5 kgs)

  • définir une intention positive et écologique pour vous vs une habitude néfaste à arrêter (ex : mon équilibre pro/perso vs je ne perds plus de temps au travail et ne prends plus de café avec mes collègues, pour finir à l’heure)

2.Décliner et faire vivre cette intention dans tous vos domaines de vie :

  • identifier comment cette intention pourrait se décliner dans tous vos domaines de vie : professionnel, familial, conjugal, amical, associatif, sportif…

  • identifier le.s premier.s petit.s pas que vous pouvez accomplir dès à présent dans un ou plusieurs domaines de vie. Petits ou grands, l'important est la mise en mouvement

  • célébrer régulièrement tous vos petits pas accomplis pour les ancrer durablement dans vos routines (ex: un temps pour vous ou un dîner avec un.e proche)

3.Nourrir et vous connecter à cette intention :

  • partager avec vos proches, collègues, famille ou amis,  votre intention et vos apprentissages pour renforcer votre chemin et ancrer encore plus durablement vos changements

  • oser (re)questionner la justesse de votre intention en cours d’année et pourquoi pas la modifier si vous sentez l’élan pour autre chose

  • prendre rdv avec vous-même et avec votre intention pour prendre la mesure de tout votre chemin parcouru et ajuster vos prochains petits pas


 

Observez-vous déjà quelques différences selon les domaines de vie ? Quelle serait l'intention la plus juste pour vous connecter à votre envie, votre joie et vous pouvoir d'action pour cette nouvelle année ?


Et si vous preniez un instant, dès maintenant, pour trouver votre mot pour cette année ? Le mot qui portera votre intention et qui guidera votre énergie pour ces prochains mois ?


Commentez, Partagez, et Prenez le temps de VOUS écouter

Pour en savoir plus, en discuter ensemble ou effectuer un travail sur ce chemin, contactez-moi :)

92 vues0 commentaire

コメント


bottom of page