top of page
  • Photo du rédacteurEmilie RIBO

La gratitude comme remède à la morosité, vous y croyez?

Diriez-vous que vous avez plutôt tendance à savourer et apprécier votre parcours et vos rencontres ou êtes-vous davantage tourné.e vers un objectif ?




Alors oui, aujourd'hui, j'ose m'attaquer à un sujet trop souvent galvaudé et rangé à tort du côté du développement personnel et des idées jugées comme étant trop simplistes pour embrasser toute la complexité du monde et tout particulièrement de notre époque.


Et pourquoi aujourd'hui , ce jeudi 23 novembre 2023 ?

Parce-qu'aujourd'hui, le quatrième jeudi du mois de novembre, est célébré outre Atlantique le jour d'action de grâce, aussi appelé Thanksgiving. Traditionnel jour de fête de la moisson durant lequel les populations paysannes remerciaient Dieu par des prières et des réjouissances pour les bienfaits que l’on avait pu recevoir pendant l’année, cette célébration est désormais laïque et permet à chacun.e de prendre un moment pour diriger son attention vers les beaux moments passés et les belles relations entretenues ou fraîchement cultivées sur les douze derniers mois.

"La gratitude aide une personne à diriger son attention vers les choses heureuses de sa vie et à la détourner de ce qui lui manque." Robert Emmons

Les dictionnaires définissent la gratitude comme un état d’esprit ou un sentiment de reconnaissance envers une personne dont on a reçu un bienfait ou un service, incitant à donner quelque chose en retour. Ce terme dérive du latin gratia, « faveur », et gratus, « agréable », mettant ainsi l’accent à la fois sur le don et sur l’idée qu’il engendre une émotion positive.


Dans la littérature scientifique, la gratitude est décrite comme une réponse émotionnelle à un don. Il s’agit d’une émotion éprouvée envers d’autres personnes ou entités. On distingue ainsi deux étapes dans le phénomène de gratitude : tout d’abord le constat de l’événement positif dans notre vie, puis la reconnaissance du fait que sa source se trouve, au moins en partie, en dehors de nous-mêmes.


Être reconnaissant nécessite de reconnaître (dimension intellectuelle) et d’apprécier (dimension émotionnelle).

Pionnier des recherches sur la gratitude, le psychologue américain Robert Emmons a mis en évidence les bienfaits de cet état d'esprit sur le bien-être mental et physique à travers plusieurs expériences, dont la plus célèbre menée en 2003 auprès de trois groupes d'étudiants. Il a été demandé au premier groupe de noter une fois par semaine, dans un carnet, cinq choses qui suscitaient en eux un sentiment de reconnaissance. Le deuxième groupe a été chargé de ne relever que des expériences désagréables, et le troisième de lister les situations quotidiennes de son choix.

Après dix semaines d'expérience, les résultats ont montré que "les personnes reconnaissantes éprouvent des degrés plus élevés d'émotions positives comme la joie, l'enthousiasme, l'amour, le bonheur, l'optimisme", écrit Robert Emmons dans son livre La Gratitude. Cette force qui change tout (éd. Belfond, 2008). En outre, ces personnes seraient comparativement plus à même de gérer le stress au quotidien, jouiraient d'une meilleure qualité de sommeil et seraient moins aux prises avec des troubles physiques, tels que des migraines ou des maux de ventre.


La gratitude favorise une forme de bien-être social et présente également un impact positif sur la santé physique et mentale.

Comme vous le savez certainement maintenant, mon objectif est toujours de vous partager un chemin de réflexion pour vous confronter au concept présenté et vous permettre d'identifier ce qui pourrait être renforcé et/ou modifié dans votre fonctionnement actuel...


Voilà donc quelques idées pour vous permettre de développer à votre rythme votre sentiment de gratitude et ainsi améliorer votre bien-être :


- lister vos plus belles réussites et fiertés au cours de votre vie, toutes celles pour lesquelles vous êtes reconnaissant.e, grandes ou petites

- tips #1 : écrire une première liste et s'autoriser à y revenir 24h ou 48h après pour compléter et enrichir, une fois que notre cerveau aura commencé à développer ce mécanisme de gratitude

- tips #2 : réfléchir et visualiser vos prochaines fiertés à venir, petites et grandes, et d'ores et déjà réfléchir à la manière dont vous aimeriez les célébrer et les honorer.


- commencer votre journal de gratitude en notant tous les jours une ou plusieurs choses qui vous ont réjoui aujourd'hui

- tips #1 : adosser cette nouvelle habitude à un geste routinier bien ancré, tel que par exemple prendre mon carnet après m'être lavé.e les dents le soir ou la matin en dégustant mon thé

- tips #2 : les premiers jours, l'exercice peut paraître bien compliqué et c'est bien normal car notre cerveau n'est pas habitué à ce type de cheminement, il va donc falloir l'entrainer petit à petit tel un nouveau muscle à développer et s'armer de patience et e bienveillance envers soi-même.


- écrire une lettre de gratitude à une personne qui a contribué à vous pousser vers l'avant, vous encourager, sans que vous n'ayez encore eu l'occasion de la remercier

- tips #1 : si vous me lisez dans l'idée d'améliorer votre sentiment de bien-être au travail, alors je vous invite à rechercher dans vos souvenirs professionnels pour venir renforcer ce sentiment de belles rencontres et cadeaux professionnels

- tips #2 : ce sentiment de gratitude est décuplé par le sentiment d'appartenance à un groupe, un projet, une équipe, donc cette lettre peut aussi être rédigée à l'attention d'une équipe, libre à vous de décider de la remettre ou pas.



Et vous, où en êtes-vous sur ce chemin de la gratitude ? Observez-vous des différences selon les domaines de vie ?


Alors prête à commencer votre journal de gratitude ? Avez-vous identifié une ou plusieurs situations spécifiques dans lesquelles vous aimeriez développer ce sentiment ? Ou peut-être un domaine de vie en particulier ?


Commentez, Partagez, et Prenez le temps de VOUS écouter

Pour en savoir plus, en discuter ensemble ou effectuer un travail sur ce chemin, contactez-moi :)

27 vues0 commentaire
bottom of page