top of page
  • Photo du rédacteurEmilie RIBO

L'assertivité est-elle devenue la nouvelle compétence à la mode ?

Dernière mise à jour : 18 oct. 2023


Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de cette nouvelle compétence de plus en plus présente dans les discussions entre DRH, managers ou collègues, dans les offres d'emploi, les entretiens annuels, ainsi que dans mes accompagnements professionnels, la bien nommée assertivité. Que ce soit en lien avec des changements de poste, des prises de parole, des situations managériales complexes, des postures commerciales ou encore adossée au sujet de l'empouvoirement des femmes - qui m'est si cher - , cette compétence est aujourd'hui sur toutes les lèvres et dans tous les imaginaires de la "posture professionnelle attendue".


Qu'englobe alors cette compétence ? L’assertivité, ou comportement assertif, est un concept de la première moitié du XXe siècle introduit par le psychologue new-yorkais Andrew Salter désignant la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux d'autrui. Le terme est issu de l’anglais assertiveness, substantif formé à partir du verbe « to assert » : affirmer, faire valoir, s’affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion... sans jamais tomber dans l'agressivité, la manipulation ou la fuite.


L'assertivité ou la capacité à s'exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux d'autrui

Comment expliquer alors l'engouement pour cette "nouvelle" compétence ? Peut-être en partie parce-que le monde du travail a changé et continue de changer, et qu'au-delà des compétences techniques et expertises diverses, notre monde professionnel reste celui de l'interaction, du travail à plusieurs, de l'interdépendance des tâches et du lien -plus que jamais comme nous l'a montré le Covid-19- et in fine de l'altérité et de la confrontation aux expériences, points de vues et opinions diverses et variées. Ainsi, faire preuve d'assertivité devient une compétence clé voire indispensable pour mener à bien ses missions en entreprises et également pour tracer sa trajectoire personnelle.


Concrètement, cette compétence permet de :

- Défendre son point de vue sans attaquer les autres personnes

- Exprimer librement ses sentiments (joie, contrariété, inquiétude…)

- Etablir des rapports fondés sur la confiance (et non sur la domination ou la manipulation).


Si, à la lecture de ces différentes aptitudes, vous avez le sentiment de ne pas être pleinement à l'aise sur l'intégralité d'entre elles, j'ai une bonne nouvelle pour vous... Qui dit compétence, dit apprentissage !

En effet, si l'assertivité se définit comme une compétence ou un éventail de compétences, cela signifie que chacun.e peut acquérir, développer ou renforcer cette compétence.


L'assertivité comme compétence actionnable pour tout.e.s

Comme vous le savez certainement maintenant, mon objectif est toujours de vous partager un chemin de réflexion pour vous confronter au concept présenté et vous permettre d'identifier ce qui pourrait être modifié dans votre fonctionnement actuel...


Allez, c'est parti, je vous propose d'identifier une situation particulière qui vous irrite en ce moment, une situation dans laquelle une des aptitudes présentées ci-dessus vous fait défaut et vous empêche d'atteindre votre objectif.

Une fois cette situation bien spécifique identifiée, je vous propose de commencer ce cheminement :


1. Dans cette situation, où se situe votre difficulté interne ?


­ Vos croyances : "ça ne se fait pas de ... ", "ça ne sert à rien de.... "

­ Vos émotions: "je ne me sens pas capable de ..."

­ Votre capacité d'action: "je ne sais pas comment faire ... "


2. Dans cette situation, où se situe votre difficulté externe ?


­ "Avec cette personne, ce n’est pas possible, elle ... "

­ "Dans cette situation, je ne peux pas .... "


3. Quel serait alors votre objectif ?

A cette étape, il s'agit de transformer une difficulté en un objectif positif.


Qu'aimeriez-vous vivre à la place?

Dans un monde idéal comment voudriez vous que cela se passe?

Que voudriez-vous être capable de dire, d'exprimer, de faire ?


4. Prise de conscience et mise en action


En fonction de vos hypothèses et de ce qui fait obstacle, vous pouvez décider de :

- travailler sur vos pensées et vos croyances (ex : remplacer une croyance limitante par une croyance positive)

- travailler sur vos émotions afin d'être davantage connecté.e à vos émotions et besoins ainsi exprimer ce qui vous convient ou pas (ex : commencer un journal quotidien)

- identifier une nouvelle compétence "technique" à acquérir comme la prise de parole en public ou encore la communication non violente (vous pouvez vous référez à mon précédent article sur le sujet)

- travailler votre positionnement dans la relation via notamment la compréhension de l'outil d'Eric Bern sur les positions de vie (qui sera justement le contenu de notre prochaine discussion... #teasing)


Enfin et avant de vous laisser construire votre propre cheminement, je tenais à vous partager ici un retour d'expérience, précieux à mes yeux. Régulièrement, mes client.e.s me partagent un manque de confiance en elles, que nous creusons ensemble et qui peut se traduire en une assertivité peu développée. Les deux étant intimement lié, travailler votre assertivité viendra renforcer et booster votre confiance en vous !


Et vous, vous en êtes où ? Sur une échelle de 1 à 10, où positionnez-vous votre assertivité ?


Avez-vous identifié un levier sur lequel travailler dès aujourd'hui pour vous offrir plus de confort ? Si le travail est déjà lancé, quels en sont les résultats concrets sur votre posture professionnelle et votre bien-être au travail ?


Commentez, Partagez, et Prenez le temps de VOUS écouter.

Pour en savoir plus, en discuter ensemble ou effectuer un travail sur ce chemin, contactez-moi :)


37 vues0 commentaire

Comments


bottom of page